Etudes cliniques en cours

De façon générale, dans le CRC voici le panel d’études que les neurologues peuvent proposer :

– Études cliniques sur l’efficacité et la tolérance des traitements pouvant modifier l’évolution de la maladie ou promouvoir la remyélinisation (promotion industrielle ou académique),

– Études cliniques portant sur les symptômes de la maladie

– Études cliniques sur les biomarqueurs biologiques ou d’imagerie

Actuellement :

– Études thérapeutiques académiques :

Étude ON-STIM

Dans cette étude, il s’agit d’évaluer une stratégie thérapeutique par stimulations électriques trans-orbitaires chez 30 patients SEP (forme rémittente-récurrente ou syndrome cliniquement isolé), pour lesquels est apparue précocement une névrite optique rétrobulbaire aiguë (NORB).

L’objectif principal de l’étude est de mettre en évidence l’effet bénéfique de la stimulation du nerf optique par stimulation électrique trans-orbitaire (SETO) pour favoriser la remyélinisation et le maintien de l’intégrité axonale après un épisode aigu de NORB à 24 semaines. https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04042363?term=louapre&draw=2&rank=3.

STOP-I-SEP

Arrêt des traitements de fond à visée immunologique chez les patients de plus de 50 ans ayant une Sclérose en Plaques secondairement progressive.

Objectif principal de l’étude : Démontrer la non-infériorité de l’arrêt des traitements de fond à visée immunologique comparé à la poursuite de ces traitements, sur la progression du handicap à 2 ans, chez des patients de plus de 50 ans ayant une forme « non active » de SEP secondairement progressive depuis au moins 3 ans. https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03653273?term=STOP-I-SEP&draw=2&rank=1.

D-LAY MS

Étude multicentrique, randomisée en double aveugle versus placebo évaluant l’efficacité d’un traitement par Cholécalciférol (Vitamine D3) pour retarder la conversion en SEP après un syndrome cliniquement isolé (SCI).

Le but de ce protocole est précisément de déterminer si une supplémentation visant à atteindre un taux physiologique de vitamine D apporte un bénéfice en diminuant le taux de conversion en SEP à 2 ans après un SCI. La démonstration de l’efficacité clinique et/ou radiologique de la supplémentation en vitamine D permettrait d’ajouter un traitement peu onéreux et sans danger à l’arsenal thérapeutique de la SEP. https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01817166?term=D%2BLAY&draw=2&rank=1

TERIS

Il s’agit d’une étude multicentrique internationale, randomisée en double aveugle dans laquelle 200 patients avec syndromes radiologiquement isolés seront traités avec Teriflunomide® ou placebo sur une durée de 2 à 3 ans.

L’objectif principal de cette étude est de comparer le délai de survenue du premier évènement neurologique aigu ou progressif résultant de démyélinisation du système nerveux central entre les 2 groupes de patients (Teriflunomide® ou placebo). https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03122652?term=TERIS&draw=2&rank=2.

INN-MS

Etude prospective évaluant l’effet de l’ocrélizumab sur l’activation des cellules microgliales du système immunitaire inné dans le cerveau des patients atteints de sclérose en plaques. L’objectif de l’étude est de déterminer si l’introduction d’un traitement par ocrélizumab est associée à une diminution de l’activation microgliale de la substance blanche totale dans le cerveau. https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03691077?term=NCT03691077&draw=2&rank=1

MSIL2

Activité biologique et sécurité de l’IL-2 à dose ultra-faible dans la Sclérose en Plaques Récurrente-Rémittente (SEP-RR)

L’objectif principal de cette étude est de démontrer l’effet biologique du médicament IL-2 (utilisé chez l’homme pour le traitement de certains cancers, pour activer les défenses anti- cancéreuses) en termes d’expansion/activation in vivo des lymphocytes T régulateurs dans la population de patients traités par INF-B. Cet essai qui vise à évaluer la réponse des lymphocytes Tregs dans la régulation de l’activité inflammatoire de la SEP.

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02424396?term=NCT02424396&draw=2&rank=1.

 

 – Études cliniques sur les biomarqueurs biologiques ou d’imagerie

SEP-Bio-Progress

Étude intégrative des mécanismes biologiques de la progression au cours de la sclérose en plaques.

L’objectif principal de cette étude est d’identifier une combinaison de marqueurs (génétiques, immunologiques, d’imagerie) de progression de la SEP telle que définie par un score composite intégrant l’atteinte motrice, cognitive, radiologique, chez des patients atteints de SEP appartenant à une même fratrie.

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03369106?term=NCT03369106&draw=2&rank=1.

Fluma-SEP-T

La TEP au 11C-flumazenil : sensibilité et signification physiopathologique dans la sclérose en plaques débutante.

L’objectif de cette étude est de quantifier et localiser la neuro-dégénérescence corticale et sous-corticale en TEP (Tomographie par Émission de Positons) avec le radiotraceur [11C]-FMZ au cours de formes débutantes de SEP rémittente et progressive d’emblée.

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03825601?term=Fluma-SEP-T&draw=2&rank=1